Irlande #2 – L’Irlande du Nord et Derry, toute une histoire…

Derry Norther Ireland Irlande Nord Londonderry Bloody Sunday Ulster
Peu de photos, dans ce billet, peu de beaux paysages. À Derry, j'ai délaissé les images du présent pour me plonger dans un passé dont j'ignorais tout... :)

Je reviens aujourd’hui vous parler de l’Irlande du Nord ! Nous nous étions arrêtés à mon arrivée dans la ville de Derry.

Voir l’itinéraire complet du voyage

J’étais venue en Irlande très peu renseignée sur son histoire. Je savais qu’elle n’était pas toute rose, mais quel pays peut se vanter d’avoir une histoire facile ? J’avais vaguement entendu parler de tensions entre catholiques et protestants, entre Irlandais et Britanniques, d’attentats, d’affrontements… Mais les détails, je ne les connaissais pas.

Or en arrivant à Derry, la guide nous a raconté que c’est là qu’avait eu lieu le Bloody Sunday. Mais à part le titre d’une chanson de U2, qui, d’une façon ou d’une autre devait avoir un rapport avec ça, ce nom ne m’évoquait pas grand chose. Comme j’étais loin d’être la seule, elle s’est lancée dans un récit passionné qui résumait l’histoire irlandaise. Elle nous a raconté comment les Irlandais, qui étaient dominés par les Britanniques, avaient été obligés de renoncer à leur langue, leur religion, leurs coutumes, sous peine de mort, comment ils désobéissaient en cachette, comment ils ont peu à peu cheminé vers l’indépendance, comment ils se sont battus pour l’obtenir, comment ils ont dû négocier puis accepter de laisser au Royaume-Uni six comtés, qui composent aujourd’hui encore l’Irlande du Nord (ou Ulster). Et encore, je vous fais un très gros résumé, parce que je n’ai pas retenu toutes les dates, tous les noms, tous les événements. J’ai simplement retenu que le peuple irlandais a beaucoup souffert, et qu’il aspire aujourd’hui à des jours de paix et de tranquillité. Et aussi, un jour, à réunir tous les comtés irlandais sous un seul et même drapeau.

Très bien, me direz-vous, mais, et Derry dans tout ça ? Alors déjà, quand j’ai vu que j’allais passer un jour et une nuit à Derry, j’ai cherché sur la carte où cela se situait. Et j’ai eu beau chercher, je n’ai trouvé aucune ville du nom de Derry. Il y avait bien Londonderry, mais ça n’avait sûrement rien à voir. Et pourtant. Je découvris par la suite que ce n’est en réalité qu’une seule et même ville, mais qui porte deux noms. Le premier, Derry, est le plus ancien, tandis que London fut ajouté par les Britanniques. Malgré cela, Derry demeure la plus irlandaise des villes d’Irlande du Nord.

À notre arrivée à Derry, et après nous être installés à l’hôtel, on nous a présenté Garvin, un monsieur au visage très sympathique, qui doit avoir dans les soixante ans, qui est aussi guide de la ville. Mais pas un guide ordinaire. Originaire de Derry, Garvin est passionné par sa ville natale. Il l’aime, le montre, le dit, le transmet. Garvin, devant la réception de l’hôtel, après avoir attendu que tout le monde soit rassemblé autour de lui, allait commencer son récit. Son récit ? L’histoire de la ville, ses événements marquants, ses endroits clés, sa vue depuis les remparts, ses vieilles pierres, et ses peintures murales, témoins des tristes événements qui s’y sont déroulés. Mais Garvin sait raconter les histoires : on croirait plonger dans une pièce de théâtre ! Après avoir fait son introduction, il nous a conduit dans les rues de la ville, et nous étions partis pour un saut dans le temps !

Peinture Murale Mural Derry Londonderry Northern Ireland Irlande Nord Ulster Bloody Sunday

Peinture Murale Mural Derry Londonderry Northern Ireland Irlande Nord Ulster Bloody Sunday

Mais que s’est-il donc passé à Derry ? Je vous avoue que j’appréhende un peu d’aborder cette partie, car j’ai peur d’être inexacte, de ne pas présenter l’histoire dans son ensemble, de parler de quelque chose qui me dépasse et que je ne comprends peut-être pas assez bien. C’est donc avec beaucoup d’humilité que je vais essayer de développer ce passage, mais je vous encourage vivement, si cela vous intéresse, à vous renseigner auprès de sources plus sûres pour plus de clarté et de meilleures explications.

Peinture Murale Mural Derry Londonderry Northern Ireland Irlande Nord Ulster Bloody Sunday

Peinture Murale Mural Derry Londonderry Northern Ireland Irlande Nord Ulster Bloody Sunday

C’était le 30 janvier 1972. L’Association Nord-Irlandaise pour les Droits Civiques (NICRA) avait mis en place depuis quelques années une campagne pour défendre l’égalité des droits entre catholiques et protestants. Malgré cela, de fortes tensions entre les deux communautés demeuraient, et donnaient parfois lieu à de violents affrontements, impliquant parfois les forces de l’ordre (britanniques). Cette escalade de violence a conduit à une interdiction de tous les défilés et rassemblements. Ce jour-là, la NICRA, malgré les interdictions, a organisé une marche pacifiste pour dénoncer l’internement de la région. Au cours de cette marche fortement encadrée par l’armée britannique (qui devait dévier son itinéraire afin d’éviter qu’elle ne s’approche des quartiers protestants), certains manifestants ont tenté de traverser une barricade formée par les soldats britanniques. D’abord repoussés au moyen de bombes lacrymogènes et de balles en caoutchouc, ils ont ensuite été la cible de tirs à balles réelles suite à un ordre donné aux soldats. Les tirs ont ensuite visé la foule, et plusieurs personnes qui couraient, de dos. En tout, ce sont quatorze personnes qui ont été tuées, et quatorze autres qui ont été blessées, par balle ou écrasées par des blindés.

Peinture Civil Rights Derry

De ce tragique épisode, il reste, à Derry, un certain nombre de peintures murales sur les bâtiments qui longent la rue où cela s’est passé, ainsi qu’un monument de commémoration et d’hommage aux victimes. J’ai senti, dans le discours de Garvin, combien ce jour marque, aujourd’hui encore, les mémoires des habitants de la ville. On avait d’ailleurs reçu comme recommandation avant d’entrer dans Derry, de ne pas commenter les événements dans les pubs, ni poser de questions aux habitants, pour éviter tout risque de débordement, signe que tout n’est pas cicatrisé.

Painting Mural Derry Londonderry Bloody Sunday

Mais Derry n’est pas qu’une simple date et un titre de chanson célèbre. C’est une ville où les gens sont gentils et accueillants, et vous saluent dans la rue (c’est peut-être dû aussi à la popularité de Garvin). Il y demeure quelques édifices plus anciens, une très jolie promenade sur les fortifications, quelques jolies églises, et un quartier très sympathique.

Derry Londonderry Northern Ireland Irlande Nord Ulster Bloody Sunday

Remparts Derry Londonderry Northern Ireland Irlande Nord Ulster Bloody Sunday

Remparts Derry Londonderry  Northern Ireland Irlande Nord Ulster Bloody Sunday

En nous quittant, Garvin, dans une phrase émouvante et émue, nous a dit de raconter autour de nous, que Derry guérit de ses blessures, qu’elle n’est pas, aujourd’hui, une ville dangereuse, qu’elle gagne à être connue, et que les gens n’aient pas peur d’y venir, ils y seront accueillis à bras ouverts. Voilà, le message est transmis, et je confirme !

Painting Peinture Mural Colombe Paix Derry Londonderry Northern Ireland Irlande Nord Ulster Bloody Sunday

Hop, un petit dîner, une nuit de repos méritée, et nous quittions l’Irlande du Nord le lendemain matin pour la République d’Irlande, et Galway, avec au programme la traversée du Connemara… Je vous raconterai tout ça dans un prochain billet ! Et promis, il y aura beaucoup plus de photos à partir de la suite ! À très vite… ;)


Visiter

La visite guidée de la ville de Derry est l’un des tours les mieux notés d’Irlande du Nord, et si vous voulez mon avis, ce n’est pas pour rien ! Si vous aviez la chance de passer à votre tour par Derry, je ne peux que vous conseiller de faire cette visite, qui se fait à pied, et qui dure un peu plus d’une heure. Il s’agit des City Tours Martin McCrossan, et le prix est de £4 (ou 5€) par personne.


Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Irlande #2 – L’Irlande du Nord et Derry, toute une histoire…

  1. Lou

    Très intéressant comme article, j’aime bien ta façon d’écrire :)
    Hâte de lire la suite !

    Répondre

    1. Anaïs

      Merci Lou ! La suite devrait être plus fun et colorée… Et ça arrive très vite ! ;)

      Répondre

  2. Pauline

    Derry est une ville chargée d’histoire, c’est encore plus émouvant de la visiter quand on connaît son passé… Je te conseille de regarder le film ’71 qui est un thriller poignant au cœur du conflit nord-irlandais à Belfast…

    Répondre

    1. Anaïs

      Salut Pauline ! Effectivement, et c’est pour ça que je recommande le tour de la ville à pied avec un guide autochtone et qui connaît son sujet sur le bout des doigts :)
      Merci pour ton conseil sur le film, je le regarderai à l’occasion !

      Répondre

  3. En route simone

    Je conseille aussi ce film Bloody Sunday qui est tourné comme un docu fiction
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=42572.html

    Répondre

    1. Anaïs

      Merci beaucoup ! Je l’ajoute à la liste de films à voir ! :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *