Irlande #3 – Du Connemara à la belle Galway

connemara galway irlande ireland

Ça y est, j’ai clos le chapitre Irlande du Nord, pour vous parler maintenant de la partie de mon voyage qui s’est déroulée du côté de la République d’Irlande ! Sur les huit jours qu’a duré le voyage, j’en ai passé six de ce côté de l’île. Il me reste donc énormément de choses à vous raconter et à vous montrer !

Voir l’itinéraire complet du voyage

Après avoir visité l’extrême Nord de l’Irlande du Nord à Ballintoy et sur la Giant’s Causeway, puis découvert l’histoire de la ville de Derry, le périple a continué. Le matin du troisième jour, nous quittions donc Derry en direction du Connemara. Ce jour-là il a fait très beau, et ce beau temps ne nous a plus quittés de toute la semaine. Même les Irlandais étaient surpris et n’arrêtaient pas de nous dire combien nous étions chanceux ; je les ai crus volontiers !

Nous avons donc repris la route, et fait un premier arrêt à Drumcliff, au cimetière, plus précisément. La raison ? C’est là qu’est enterré W. B. Yeats, un célèbre poète irlandais, qui a reçu un Prix Nobel de Littérature en 1923. C’est une tombe toute humble, dans un petit cimetière verdoyant, à côté d’une très charmante petite chapelle, dans un petit village, niché non loin d’une ou deux montagnes. Bref, tout est petit et mignon du côté de Drumcliff. Juste à côté du cimetière, il y a quand même un monument à la mémoire de Yeats, avec certains de ses vers gravés dans le bronze.

croix celte cimetière Drumcliff Irlande Ireland Eire celtic cross

croix celte cimetière Drumcliff Irlande Ireland Eire celtic cross

L’étape suivante a été le village de Murrisk, au pied d’une montagne toute conique qui ressemble à un petit volcan. À Murrisk se trouve un monument national commémoratif de la grande famine. L’Irlande a connu plusieurs famines dans son histoire, qui ont décimé la population et poussé de nombreux irlandais à fuir vers des contrées plus prospères. Beaucoup sont notamment allés aux États-Unis, où la communauté irlandaise est aujourd’hui très importante. Le monument en question est fait de bronze et représente un bateau sur lequel se trouvent des squelettes… Voilà voilà… Mais le panorama est splendide ! L’endroit offre en effet une très belle vue sur la petite baie qu’il surplombe. Nous avons ensuite grimpé sur une petite centaine de mètres le début du versant du Croagh Patrick, cette montagne, un peu solitaire, qui domine l’endroit, jusqu’à la statue de Saint Patrick. De là, quelle vue !

National Memorial Great Famine Murrisk Irlande Ireland

croagh patrick saint murrisk irlande ireland

croagh patrick saint murrisk irlande ireland

croagh patrick saint murrisk irlande ireland

Puis le voyage reprenait, et la route nous faisait traverser le Connemara. Le paysage a changé, petit à petit. Moins d’habitations, moins d’arbres, moins de vert. Plus de moutons, plus de relief. Le Connemara est une région plutôt vallonée, plus sèche que le reste de l’Irlande. L’herbe qui recouvre les collines (je ne sais pas vraiment comment appeler ces reliefs qui sont plus grands que de simples collines et plus petits que des montagnes…) est plus jaunâtre que verte, et il y a beaucoup de zones rocheuses. Le Connemara, ce sont des terres désolées, battues par les vents, peuplées de moutons plutôt que d’humains, sauvages et préservées, encore. Et puis des lacs, des rivières, quelques cascades… On m’a dit que ça ressemble à l’Île de Skye, en Écosse, j’aurai bientôt la chance de vérifier cela par moi-même ! Nous avons fait un petit arrêt sur les bords du fjord de Killary. La différence entre un fjord et un lac ? Le fjord est ouvert sur la mer à un endroit ou à un autre.

Connemara Irlande Ireland

Connemara Irlande Ireland

fjor killary connemara irlande ireland

fjor killary connemara irlande ireland

Enfin, nous arrivions en fin d’après-midi à Galway, où nous allions passer deux nuits. Comment vous dire… Je suis tombée en amour avec Galway. Déjà parce que le soir de notre arrivée ressemblait à un soir d’été. Notre auberge étant placée tout près de la place principale de la ville, un square arboré appelé communément Eyre Square (son nom officiel : John F. Kennedy Memorial Park), mes camarades de voyage et moi avons décidé de déguster nos wraps sur des marches en écoutant un jeune homme qui chantait avec persévérance… Une petite balade sur les bords de l’eau au moment du coucher du soleil, puis plus tard, une visite des pubs à la recherche de musique traditionnelle, qu’on a fini par trouver. D’ailleurs, j’ai quelques bonnes adresses pour vous, en bas d’article. Une très bonne première soirée à Galway donc, et j’ai même goûté (et aimé) une nouvelle bière typiquement irlandaise et discuté avec de charmants vieux messieurs irlandais ! Ah oui, il faut quand même souligner ça, les Irlandais sont adorables : accueillants, chaleureux, conviviaux… On se sent comme chez soi très rapidement grâce à eux !

Ce que nous avons fait le lendemain, je vous en parlerai dans le prochain article, mais en rentrant à Galway le soir, nous avons goûté un plat typique, le Traditional Lamb Stew, un plat de mouton avec des légumes et un bouillon. Très bon !
Et le jour suivant, avant notre départ, j’ai voulu prendre le temps de me balader encore dans les rues de Galway. Certaines sont piétonnes, c’est très agréable d’y déambuler. Il y a énormément de petites boutiques de souvenirs, de bijoux, de vêtements de laine, et des pubs et restaurants bien sûr.

street Galway Irlande Ireland

street Galway Irlande Ireland

street Galway Irlande Ireland

street Galway Irlande Ireland

street Galway Irlande Ireland

quai dock Galway Irlande Ireland

Bref, j’ai adoré Galway ! Et j’ai été un peu triste de la quitter, mais la suite du voyage en valait la peine… Dans le prochain billet : les îles d’Aran !


Boire un verre

Garavan’s Bar : Moitié pub, moitié bar à whiskey, c’est un endroit très sympa, où l’on peut écouter de la musique en début de soirée. Le barman a été de bon conseil lorsque je m’en suis remise à lui pour me servir une bière locale mais pas trop amère. La bière en question : la Smithwick’s.
48, William’s Street, Galway

An Púcán : Un autre pub très sympa, où on peut écouter de la musique tous les soirs. Très bon souvenir. Leur site internet.
11, Forster Street, Galway (juste à côté de la place principale)


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Irlande #3 – Du Connemara à la belle Galway

  1. Jenny

    Tes photos font toujours autant rêver ! Merci pour cette revue et merci de nous faire voyager avec toi. :)

    Répondre

    1. Anaïs

      Merci à toi Jenny pour ton message ! La suite très vite :)

      Répondre

  2. LadyMilonguera

    Ah la la… quels paysages, j’adore !

    Répondre

    1. Anaïs

      Moi aussi c’est vraiment incroyable comme endroit ! Merci pour ton mot ! :)

      Répondre

  3. Christel

    Tes photos sont très belles… Cela donne envie d’y aller…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *