Road trip en Écosse #2 – Un jour à Édimbourg

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland

Chers lecteurs,

Je suis contente de vous retrouver en cette rentrée pour vous parler de mon road trip en Écosse, voyage que j’ai entrepris à la fin du mois de mai dernier, pendant huit jours.

Retrouvez ici l’itinéraire de ce road trip.

Je suis arrivée à Édimbourg par le train le vendredi soir. D’ailleurs, j’ai adoré le trajet en train (Sheffield – Édimbourg), qui, après avoir traversé de jolis villages anglais, puis la ville de Newcastle, a longé la côte écossaise jusqu’à Waverley Station. Le soir même, je retrouvais l’amie avec qui j’allais découvrir l’Écosse.

Et nous voilà, le lendemain, parées pour commencer le voyage. En ce premier jour, nous allions visiter la ville d’Édimbourg. Nous y repasserions à la fin du voyage, histoire d’avoir le temps de découvrir un peu plus la capitale avant de partir.

Edinburgh Castle et les ruelles alentour

Premier arrêt, le Château d’Édimbourg, que j’ai aimé contourner par le parc qui l’entoure (il y a aussi un cimetière, mais rien de trop sinistre). Bien posé sur son rocher, le château domine la ville. Avec ses airs médiévaux, il nous met tout de suite dans l’ambiance du voyage : l’Écosse est chargée d’histoire, soyez-en averti(e)s ! Sur l’esplanade du château, la vue est magnifique. Même sous un ciel grisâtre, Édimbourg gagne à être admirée.

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland château castle

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland castle château chemin

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland castle château

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland château castle remparts

Malheureusement, le prix de visite nous a semblé un peu excessif (infos pratiques en bas d’article), nous ne sommes donc pas entrées, sauf à l’intérieur des remparts.

Nous avons préféré emprunter les vieilles rues attenantes, où les boutiques de souvenirs et de vêtements en cachemire sont légion. Je ne suis pas particulièrement friande de ces artères touristiques, mais celles-ci valent tout de même le détour, notamment pour leurs multiples passages « secrets », qui mènent à des cours, des ruelles, des escaliers… Et puis ces vieilles pierres, ces bâtiments d’un autre âge, la musique d’une cornemuse un peu plus loin dans la rue, l’animation qui règne, tout cela donne à la ville une saveur particulière. Si on ne le savait pas encore, c’était le moment de la prise de conscience : nous étions bien en Écosse. Alors on explore, on entre dans cette église qui n’en est plus une : c’est désormais un marché de vêtements, d’objets d’artisanat, de vieux disques vinyles, de choses et autres. On tourne dans cette petite rue à l’air sympathique, qui est truffée de restaurants aux saveurs variées, et de pubs. Chaque coin de rue raconte son histoire, ou bien un natif passionné est là pour le faire à sa place, avec un talent de conteur digne des comédiens d’antan. À un moment donné, nous traversons un pont qui surplombe la grande gare de Waverley. Nous profitons de la vue, et repérons, là-bas, un peu plus loin, une colline arborée et aménagée de divers monuments. Nous décidons de nous y rendre.

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland cornemuse bagpipe kilt

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland scottish pub

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland market marché

Old Calton Burial Ground et Calton Hill

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Calton Hill

En chemin, je dévie vers un cimetière, Old Calton Burial Ground. Non, ce n’est pas dans mes habitudes, mais à Édimbourg, les cimetières dégagent quelque chose de particulier. Rien de glauque, je vous rassure, simplement ils ont l’air de jardins historiques, alors j’ai envie de lire les noms et les dates gravés sur les tombes.

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Old Calton Burrial Ground

Et en face de ce cimetière, le portail d’entrée à la colline indique son nom : Calton Hill. À retenir. Calton Hill, c’est d’abord un magnifique point de vue sur la ville. Une vue à 360 degrés si, comme nous, on décide de déambuler sur les chemins qui en font le tour. Il y a aussi une tour semblable à un petit phare (the Nelson Monument), une porte qui ressemble étrangement à la Porte de Brandebourg de Berlin (the National Monument, un monument érigé en mémoire des soldats écossais), ainsi qu’un petit musée d’art.

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Calton Hill point of vue

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Calton Hill point of vue

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Calton Hill point of vue

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Calton Hill Nelson Monument vue

La résidence royale et Arthur’s Seat

En descendant de Calton Hill, nous arrivons dans un quartier où les maisons sont plus modestes, mais tout aussi jolies que dans le centre. Et juste à côté, nous découvrons un édifice très moderne, que je ne suis pas sûre d’aimer. Je découvre qu’il s’agit en fait du Parlement Écossais. Ah, alors je l’aime un peu plus. Il se trouve juste en face de la résidence de la Reine lorsqu’elle vient en visite officielle à Édimbourg (la résidence de la famille royale lorsqu’elle vient en vacances étant située à Balmoral, un peu plus au nord). Il y a là un musée où l’on peut admirer quelques objets de la Couronne.

Nous décidons de contourner la résidence pour partir à la conquête de l’Arthur’s Seat, la petite montagne qui domine Édimbourg, et qui promet de nous offrir une vue à couper le souffle ! Il n’y a pas foule, mais nous ne sommes pas seules. C’est samedi, les familles vont faire une balade, des gens font leur jogging, d’autres promènent leur chien. Il y a bien quelques touristes, mais pour la première fois, j’ai l’impression de côtoyer des autochtones. Plus nous montons, plus le vent est fort, ça réveille ! Au bout de quelques minutes d’ascension, nous arrivons devant le spectacle promis. Devant nous s’étend Édimbourg, et derrière nous, le bras de mer.

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland point of vue Arthur's seat siège vue

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Arthur's seat siège point of vue

Le haggis

Au retour de cette promenade plutôt vivifiante, je pars en quête d’un restaurant qui servirait des plats typiquement écossais. Je finis par trouver mon bonheur au No. 1 High Street, un scottish pub. Impatiente de goûter au haggis dont j’ai entendu parler par tous mes camarades Erasmus qui sont allés en Écosse avant moi, j’en commande un. Alors oui, un haggis, à la base, ça n’a rien d’appétissant, puisqu’il s’agit d’une panse de brebis farcie. Et pourtant, c’est délicieux !

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland haggis panse de brebis farcie

Edinburgh Royal Botanic Gardens

Nous décidons d’aller visiter le jardin botanique qui se trouve de l’autre côté de la ville. Une sacrée trotte, lorsqu’on choisit de tout visiter à pied, mais c’est tellement plus sympa de pouvoir s’arrêter dès qu’on remarque quelque chose de beau/intéressant/insolite ! Nous traversons un quartier bien plus bourgeois, aux maisons grises toutes semblables et parfaitement alignées le long des rues, avant d’arriver enfin aux Edinburgh Royal Botanic Gardens. Un parc magnifique, divisé en sections selon les plantes qui y sont exposées, où je me suis essayée à la photo florale…

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Royal Botanic Gardens Jardin Botanique

Dean Village

En sortant du jardin botanique, encore un peu de marche, direction Dean Village. Un petit coin de verdure tout à fait inattendu dans une capitale, dont j’avais entendu parler peu de temps avant notre départ, sur un blog de voyage justement ! Je voulais donc m’y rendre pour découvrir cet endroit par moi-même… Et je n’ai pas été déçue ! Posé au bord d’une rivière, situé entre deux ponts, un peu en contrebas, comme un niveau en dessous de celui du reste de la ville, il est à l’abri du bruit et de l’agitation (non pas qu’Édimbourg soit une ville particulièrement bruyante et agitée). De petites maisons, des résidences, des ruelles calmes et un peu pittoresques, on se croirait dans un village de montagne, où les gens ont des résidences secondaires, plus que dans un quartier situé au cœur d’une grande ville. Le petit plus : une balade le long de la rivière à travers la forêt !

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Dean Village

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Dean Village

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Dean Village

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Dean Village

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Dean Village

Edinburgh Édimbourg Écosse Scotland Dean Village


Infos pratiques

Visiter

Château d’Édimbourg : entrée adulte £16,50 (pas de tarif étudiant), ouvert de 9h30 à 18h d’avril à septembre et de 9h30 à 17h d’octobre à mars.

Calton Hill : entrée gratuite

Arthur’s Seat : entrée gratuite

Edinburgh Royal Botanic Gardens : entrée gratuite, Arboretum Place, Edinburgh. 

Dean Village : vaut le coup d’œil !

Manger

1st High Street : l’adresse est dans le nom ! Les prix sont plus que corrects, vous pourrez goûter les spécialités locales, tout en ayant un large choix de bières (et de whisky) écossaises. Site internet.

Dormir

Castle Rock Hostel : une immense bâtisse ancienne reconvertie en auberge de jeunesse ! Idéalement située au pied d’Edinburgh Castle, elle est truffée de salles toutes plus agréables les unes que les autres ! Salle de lecture, salle de musique avec platine et collection de vinyles, salle de cinéma avec projections de films, salle informatique, grande salle à manger et salon, vous n’avez que l’embarras du choix ! La déco est très sympa, on croirait être dans un château ! Les chambres ont toutes des noms évocateurs de l’Écosse. Le personnel est gentil et de bon conseil.  Les cuisines sont immenses et bien équipées. Bref, un endroit agréable pour tous ceux qui veulent profiter d’Édimbourg à prix correct sans passer leurs nuits dans des trous de souris (je sais de quoi je parle, car nous avons dormi dans deux auberges différentes à l’aller et au retour, et je ne vous recommanderais pas la première). Prix : £11 à £15 par nuit en dortoir. 15 Johnston Terrace, Edinburgh. Site internet.


Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Road trip en Écosse #2 – Un jour à Édimbourg

  1. Xel0u

    Juste magnifique ! Je rêve de découvrir l’Ecosse, merci pour toutes ces belles photos :-)

    Répondre

    1. Anaïs

      Salut Alexandra ! Merci pour ton message ! J’espère que tu auras la chance d’y aller un jour, de mon côté je suis un peu jalouse, la Nouvelle-Zélande me fait de l’œil aussi, veinarde ! ;)

      Répondre

  2. argone

    j’ai traîné dans Edimbourg par une belle matinée ensoleillée de fin janvier et j’en garde un souvenir ému. Comme toi je n’ai pas visité le château (davantage par manque de temps), j’ai préféré traîner le long du Royal Mile et explorer les petits « close » qui en partent perpendiculairement … La veille j’avais vu Calton Hill et Dean Village, mais il faisait très gris. A bientôt pour la suite de ton voyage !

    Répondre

    1. Anaïs

      Bonjour Argone ! Je vois qu’on a visité les mêmes endroits ! Si j’ai un jour l’occasion de revenir à Édimbourg, je pense que je retournerai me perdre dans les petites rues, à la recherche des bonnes adresses, juste pour le plaisir de flâner dans cette atmosphère particulière… La suite arrive !

      Répondre

  3. Ophélie G.

    C’est marrant, quand j’ai visité le château en 2010, il y avait un tarif étudiant. Ceci dit, je n’avais pas particulièrement apprécié l’intérieur, qui est surtout une série de mini-musées sur les différentes guerres.
    Tes photos sont une fois encore magnifiques ! J’aime tout particulièrement celles des Jardins Botaniques ! A bientôt, Ophélie xx

    Répondre

    1. Anaïs

      Merci Ophélie ! Bon, si tu me dis que je n’ai pas loupé grand chose, tant mieux pour moi ! Il me semble qu’il y avait un tarif étudiant aussi, mais c’était déjà cher… :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *